Les Allemands à Nivelles

Fuite des Allemands en septembre 1944

 

 

Documents historiques exceptionnels !

 

 

Le témoignage qui a le plus d'importance est les photos qu'Octave Sanspoux a osé prendre pendant les journées de la Libération. Pendant la guerre, lorsqu'un soldat allemand se présentait chez lui en demandant de développer un film et de l'imprimer, il prenait la précaution de faire un double tirage et gardait un exemplaire dans ses tiroirs.

 

Mais, au moment de la Libération, le maniement de l'appareil photographique l'a de nouveau tenaillé et il s'est risqué, pendant la retraite allemande, c'est-à-dire dans les derniers jours du mois d'août 1944, à se faufiler sans trop se faire remarquer, par la place Émile de Lalieux, la rue Saint-Georges et, à l'arrière de la Grand-Place, se dissimuler derrière une porte en ruine qui subsistait de 1940 à photographier là les camions allemands qui dévalaient la rue de Mons, camouflés par des branchages.

 

Mais il a fait mieux ! Il a voulu en prendre de sa maison qui faisait le coin de la rue de Namur et du boulevard Fleur de Lys. Calfeutré comme tout le monde, volets baissés, tentures fermées, il a monté un appareil à plaques sur un trépied, camouflé par les tentures, derrière sa porte, et là, pendant les journées des 1er et 2 septembre 1944, l'armée allemande n'est plus en retraite. Elle est en pagaille, en débandade. Les soldats affluent de partout, par la rue de Namur, la place Émile de Lalieux, le boulevard Fleur de Lys, ils sont en camion, en voiture, à pied, à vélo, à cheval. Tous les moyens de transport sont possibles ! Et, au risque de sa vie – car le bruit du déclenchement de son appareil aurait pu attirer l'attention des Allemands – Octave Sanspoux a braqué son objectif vers la rue de Namur, et là, il prendra les soldats allemands comme ils sont, dans la pagaille, en train de battre retraite.

 

Ces photos prises par Octave Sanspoux sont maintenant des documents de très grande valeur. Cette collection figure au musée de l'armée, à Bruxelles, au Centre de recherche de la Seconde Guerre mondiale, ont été publiées par le ministère de l'Éducation nationale, diffusées dans les écoles. Elles font valeur de grands documents qui marquent des moments uniques dans l'histoire de Nivelles.

 

Louis Genty

historien

 

 

La retraite des Allemands - Photos prises du magasin d'Octave Sanspoux, vers la rue de Namur

 

Les dernières photos sont des détails des sept premières

(cliquez dessus pour les agrandir)

 

 

Les Allemands battent en retraite. Ils se dirigent vers la rue de Namur.