Divers

Le professeur de dessin Henri Quittelier

Ferdinand Avoirte dit "Le Crapaud"

Ferdinand Avoirte, dit "El Crapaud" vivait au coeur du vieux quartier Saint-Jacques, à la rue du Wichet à Nivelles. Il était le fils de Jean-Baptiste et Pauline Voituron. Il est né à Nivelles le 1er septembre 1866 et y est décédé le 13 décembre 1946. Il était ardoisier.

Ce "spot" lui venait de sa mère qui, lorsqu'il était petit, l'appelait affectueusement "Em pètit crapaud" ! Les gamins du village ont repris l'appellation qui a fait du chemin et notre Ferdinand (appelé aussi "Dinan") est devenu "El Crapaud" pour toute sa vie.

Il a vécu célibataire, seul, dans la crasse de son taudis, dans une maison de la rue du Wichet, aujourd'hui démolie, face à l'ancienne école de musique, également disparue.

Il était ardoisier indépendant, travaillait quand il en avait envie pour avoir de l'argent au fur et à mesure de ses modestes besoins, c'est dire qu'il ne travaillait pas beaucoup.

C'est à lui qu'on faisait appel pour nettoyer les toits de la collégiale, le coq du clocher et pour des travaux similaires que personne d'autre ne voulait faire. Sa hardiesse était peu commune. Son chien Dick l'accompagnait parfois sur les toits et les corniches. Il montait à l'échelle mais, une fois en haut, ne savait redescendre seul.

 

Octave Sanspoux en a fait des portraits admirables, notamment "Dinan" exposé au salon d'ensemble des artistes nivellois en juillet-août 1953. Sa photo prise vers 1933 avec son chien figure dans le recueil "l'objectif me l'a conté-Nivelles 1880-1945, édité par le Royal Photo Club Entre-Nous en collaboration avec le syndicat d'initiative.