Paul Froment

C'est à Bruxelles que naquit Paul Froment, le 5 août 1911. Son père Georges, dessinateur et peintre de renommée, était professeur de dessin à l'académie de Nivelles et enseignait l'histoire de l'art à Bruxelles. 

 

Paul Froment fut d'abord apprenti chez le portraitise Alban à Bruxelles. Il travailla ensuite chez Moulu, un autre photographe de la capitale.

 

En 1937, Paul Froment vint s'installer à Nivelles dans la partie basse de la rue de Namur dans un premier temps, puis au numéro 105 (117 actuel) de la même rue, à proximité de la rue Roblet. Il parcourt la ville de Nivelles et la campagne environnante, équipé de son matériel. Il immortalise les vieilles rues et la collégiale en toute saison. Il laissera d'ailleurs une superbe collection de photos de l'intérieur de cette même collégiale avant le bombardement de 1940. Il ne manquera pas de photographier Nivelles en ruine sous tous les angles à son retour d'xode. Le métier de portraististe reste malgré tout une de ses prédilections.

 

Après le bombardement de Nivelles de mai 1940, il sera un des derniers à partir sur le chemin de l'exode. Avant de quitter sa ville, il prendra soin de cacher son matériel photographique dans sa cave sous un énorme tas de charbon. 

 

En 1952, après les décès de son beau-père et de son frère, il décide de quitter Nivelles pour s'installer dans le Midi de la France, à Eze-sur-Mer où il rachète le " Bazar de la gare ". Il réalisera toute une série de cartes postales noir et blanc dans un premier temps, la couleur étant encore très peu répandue à cette époque. Son talent artistique lui permettra de mettre au point une technique d'agrandissements photographiques coloriés manuellement qu'il vendra aux touristes.

 

En 1966, il quitte Eze-sur-Mer pour s'installer dans une bergerie à Lorgues, dans le Var. Il y ouvre un magasin de photos en face de la mairie où, comme à Nivelles, il vendra du matériel photographique et réalisera des reportages de circonstance.

 

En 1975, retour aux sources ! Il revient à Nivelles. Il n'ouvrira plus de commerce photographique. Cependant, il travaillera quelque temps chez Twin Disc au service publicités avant de partir pour Charleville où un industriel, ami de loongue date, l'engage comme photographe d'entreprise

 

La Provence lui manque. En 1982, il repart à Lorgues où il jouira d'une retraite bien méritée Il y décédera le 26 mars 2001.

 

Paul Froment à laissé la plupart de ses clichés photographiques pris à Nivelles au musée communal. Ses photos de grande qualité sont devenues un patrimoine important qu'il nous a généreusement légué. 

 

Paul Froment s'installe à Nivelles au numéro 105 (117 actuel) de la rue de Namur

 

En 1966, il s'installe à Lorgues, en face de la mairie 

 

Exposition de ses agrandissements photographiques coloriés

 

Quelques photos de Paul Froment

Portraits

L'intérieur de la collégiale avant 1940

Nivelles en ruine

Divers