Les photos de Feuillen Licot

Si vous possédez des photos originales de Feuillen Licot qui ne seraient pas reproduites ci-après, je serais heureux d'en recevoir un bonne copie scannée ou photocopiée pour l'incorporer aux autres et en faire profiter l'ensemble des Nivellois et des historiens locaux.

Feuillen Licot réalisait essentiellement des photos en studio. Personnellement, je n'ai jamais pu retrouver une photo d'un événement nivellois signée Licot. Cependant, une publicité parue dans la Gazette de Nivelles, datée de septembre 1868, nous appprend que Feuillen Licot a réalisé 4 planches photographiées que l'on pouvait se procurer chez lui, rue de Namur, et chez l'éditeur L. Despret, au boulevard des Archers. Elles représentaient 3 vues du cortège des fêtes jubilaires de sainte Gertrude et un portrait de la sainte.

 

La plupart des photos reproduites ci-après ont été scannées à partir de documents originaux relativement rares. Elles ont été réalisées entre 1860 et 1880. Elles mesurent 5,5 cm x 9 cm et sont collées sur un carton de 6,5 cm x 10,5 cm. Toutes portent la mention F. LICOT dans le bas à gauche et NIVELLES dans le bas à droite. Certains personnages son identifiés. Le décor était assez simple. Un fond uni avec, comme accessoires, une colonne et une chaise. la colonne était posée sur un socle et recouverte parfois par un drap. Un angelot remplace de temps en temps la colonne. Quatre chaises différentes, un fauteuil et une table étaient parfois incorporés au décor.  Les modèles s'y appuyaient.

 

Une des photos nous montre une splendide toile de fond représentant la collégiale Sainte-Gertrude vue du parc de la Dodaine. On peut imaginer qu'elle a été peinte par Feuillen Licot lui-même. N'oublions pas qu'il était professeur de dessin à l'académie de Nivelles.

 

Le recto des photos de Feuillen Licot

 

 

La Gazette de Nivelles de septembre 1868

Le jubilaire de sainte Gertrude en 1868

En 1868 ont eu lieu les fêtes du jubilaire de sainte Gertrude. Un grand cortège parcourt la ville. À cette occasion, Feuillen Licot a réalisé des photos de l'ensemble des participants à la procession. J'ai recensé 50 photos différentes. Ce sont des documents exceptionnels qui datent des premières années de la commercialisation de la photographie. Ayons toujours en mémoire, en visionnant ces documents, que ces personnages étaient des Nivellois désireux de participer à un événement important de leur cité. Ils sont à jamais immortalisés grâce à Feuillen Licot. Plus de 150 ans plus tard, ces photos sont encore d'aussi bonne qualité qu'au premier jour.

Le Comité de Salubrité publique – 1869

 

De gauche à droite :

 

Debout : D. Bary - Dr Dupuis - Dr Lebon

Assis : R. Carlier - A. Lagasse - Dr Hanon

 

Cette photo, de Feuillen Licot, date de 1869.

 

Suite à l'apparition du choléra à la frontière française, c'est le 8 novembre 1848 que l'administration communale de Nivelles institua un Comité de Salubrité publique chargé de prendre des mesures hygiéniques. Ce Comité était composé des docteurs Dupuis, Hanon et Lebon, du chirurgien Bary et du pharmacien Lagasse.

 

La première mesure de préservation dont il déclara lurgente nécessité fut l'assainissement des logements ouvriers, et, dès 1850, il élaborait un projet tendant à l'érection de maisons modèles pour la classe ouvrière et indigente.

 

Nivelles doit beaucoup au docteur François Lebon :

 

– Institution d'une maternité et d'une école gardienne (fondation de l'école Louise Marie le 14 septembre 1851) ;

– Réglementation de l'orphelinat ;

– Diffusion de l'enseignement primaire ;

– Introduction de l'épargne à l'école ;

– Création de cours d'adulte et d'une académie de dessin ;

– Assainissement des habitations ouvrières ;

– Accès des travailleurs à la propriété ;

– Construction d'un bassin de natation ;

– Création dite "des petits jardins" mis à la disposition des ouvriers ;

– Formation d'une bibliothèque populaire ;

– Soins à donner à l'indigent malade à l'hôpital ;

– etc.

 

La Saint-Nicolas des enfants pauvres était sa grande fête annuelle.

 

Il est né à Nivelles le 29 juin 1807 et y est décédé le 3 février 1900.