Feuillen Licot, artiste philanthropique

Feuillen Licot est né le 27 décembre 1817 (d'autres sources indiquent le 10 décembre) à Ermeton-sur-Biert. Il épousé Nathalie Libouton, née à Heppignies, le 17 mars 1815. Deux enfants sont nés à Nivelles, de cette union : Charles, né le 1er avril 1843, et Adèle, née le 1er mars 1848, qui épousera le 21 mai 1877 Édouard Victor Quey, négociant en laine, domicilié à Tourcoing, en France.

 

Lorsque Feuillen Licot débarqua à Nivelles, la photographie n'était pas encore commercialisée. Il se passionnait pour les arts, la peinture, et plus particulièrement le dessin, aussi bien artistique qu'industriel. Le 27 avril 1841, il fut nommé directeur et professeur de dessin à l'académie de dessin de Nivelles (fondée en 1818) en remplacement de l'architecte Raymond Carlier qui avait donné sa démission deux ans auparavant. Il fallait qu'il fût réellement compétent pour devenir directeur à l'âge de 23 ans !

 

Il avait appris la peinture et le dessin à l'académie de Namur. Tel François Lebon qu'il a côtoyé, une de ses préoccupations était d'initier les ouvriers à la pratique du dessin, entre autres, afin de les élever au rang d'artistes industriels et d'améliorer par là même leur quotidien et celui de leur famille. Il était heureux lorsqu'il pouvait être utile, et sa modestie n'avait dégal que son talent. Il garda son poste de directeur pendant 40 ans, jusqu'en 1881, date de son décès.

 

En 1873, il fit partie, en tant que conseiller, de la Commission de l'Exposition des Beaux-arts. En 1875, il devint membre de la Commission pour l'érection d'un monument à Tinctoris. Suite logique, le 29 septembre 1876, cet amateur d'arts devint l'un des membres fondateurs du musée archéologique de Nivelles qui avait pour but de :

 

1) travailler à l'histoire de Nivelles et des communes de l'arrondissement ;

2) créer un musée public à Nivelles ;

3) propager le goût des études historiques et archéologiques.

Convocation des membres de la Commission pour l'érection d'un monument à Tinctoris à Nivelles. La signature de Feuillen Licot apparaît à gauche.

En 1880, il expose à Bruxelles, des pupitres, des chevalets pour les écoles et un cours de l'enseignement du dessin.

 

Feuillen Licot fut également l'auteur :

 

1) d'un Cours élémentaire de dessin linéaire à vue pour lequel il obtint un diplôme de mérite à Vienne, en 1873, lors de l'exposition universelle qui s'y déroula. Il exposa ce même cours à Philadelphie en 1876 ;

2) de Notions de perspective élémentaire ;

3) d'une collection de 25 modèles en plâtre ;

 

On retrouve aussi sa griffe (suscription : Licot invt) sur 3 chromolithographies très connues, que l'on peut admirer au musée de Nivelles :

 

1) Les cloîtres de Nivelles ;

2) Incendie de l'église Sainte-Gertrude de Nivelles, le 8 mars 1859 ;

3) Ruines de l'église Sainte-Gertrude de Nivelles.