Emmanuel Despret

(Collection Brigitte Compté)

Photographe et poète

Emmanuel Despret est le fils d'Auguste. Il est né le 1er novembre 1856 à Nivelles. Membre fondateur de l'Association Belge de Photographie. Il y est enregistré comme photographe depuis 1875. Breveté le 31 août 1885 pour la création d'un appareil photographique. Il officiait avec son père sur la Grand-Place. Il lui a succédé vers 1897 et s'est installé au 9, rue Sainte-Anne, à Nivelles. Les couvertures de pochettes photo signalent que la "photographie Emm. Despret" a été fondée en 1869. Il s'agit probablement de l'activité de son père Auguste qu'il a reprise plus tard.

Photographe, éditeur, secrétaire communal de Monstreux, on ne peut pas songer à un poète en parlant d'Emmanuel Despret, mais ses poèmes sont autant de petits tableaux tels Au Vènèrâbe, Lès aracheûses d'yèrbes, El priyeû ou El pauscâdge.

 

Conteur et dramaturge, malin, un tantinet roublard, un peu gaulois, il a observé citadins et campagnards pour les transporter en pleine action dans le conte et sur la scène. Il collabora à la revue Wallonia et à L'Aclot chers à Georges Willame.

 

On lui doit aussi deux revues locales (T'avau Nivelles en 1903 et Nivelles Bric-Broc en 1906) ainsi que l'Armonak dès bouns Aclots pou l'anéye dè grâce 1891, imprimerie Auguste Despret. Ses pièces connurent un grand succès et sa pièce In dinner à l'èspôsicion a fait le tour des provinces wallonnes. Elle comptait déjà 2 200 représentations en 1925 et était encore jouée en 1970.

 

Manu Despret - qui signait ordinairement de son pseudonyme Manu du Cour Rnaud - transposa en wallon nivellois La parabole de l'enfant prodigue (Evangile selon saint Luc, ch XV) d'après la traduction française de Le Maistre de Socy.

 

Correspondant du Dictionnaire Général de la Langue Wallonne, Manu Despret se montrait plutôt hostile envers les " jeunes qui allaient cueillir des mots wallons parmi les gamins jouant sur la place Saint-Paul ". sans doute entendait-il conserver une sorte de monopole du parler aclot.

 

Emmanuel Despret nous a laissé un héritage dialectal important. Il est décédé à Nivelles le 27 mai 1938.

 

Joseph Coppens, Rif Tout Dju numéro 127 de mars 1969, p. 40

 

 

"La Lanterne nivelloise" du 7 juillet 1932

Les pochettes

Signatures imprimées

Quelques photos d'Emmanuel Despret

Photo 1 : Mai 1922-El Roûse dè Ste Ernelle

Cour du patronage, rue du Wichet

 


De gauche à droite

 

1er rang

Maurice Piret-Joseph Leherte-?-Lucienne Jonet-Emile Van Cutsem-Auguste van der Cruyzen-Fernad Guilmot-Armand Hargot

 

2e rang

Maurice Hargot-Fernand Goffart-Fernand Herrent-Georges Barbier-Georges Walraevens-Edgard Bernier-Petit (ou Corbisier)

 

 

Photo 2 : vers 1925 - Cercle Les Déportés Patrie

 

De gauche à droite

 

Debout

Raoul Maque-?-Armand Priet-Pierre Devaux(?)-Constant Delfosse(?)-?-?-André Delcourt-Raphaël Delcourt-Nelly Ruchard-Roger Pertuzot (petit-fils de Zélie)-

 

Assis

Robert Maque-?-Denise Ruchard (future épouse d'Octave Sanspoux)-Marcel Glautier

Photo 3 : Fernand Jeuniaux

Fernand Jeuniaux
Article paru dans Le Publicateur du 31 mai 1919
jeuniaux.pdf
Document Adobe Acrobat 1.9 MB

1918 - Discours du préfet Baude à l'athénée