Auguste Despret

Auguste Despret n'est pas le premier photographe installé à Nivelles, mais il est en tout cas le premier à avoir instauré une photographie populaire, commerciale et extrêmement diversifiée à travers des procédés qu'il a lui-même créés.

 

Auguste Despret est issu d'une famille d'imprimeurs, lithographes, libraires, installés de longue date à Nivelles. Il est né à Nivelles le 8 juin 1827.  Il était avant tout un imprimeur-lithographe. Il était installé rue de Soignies, 7, à Nivelles, depuis au moins 1864. En 1873, une de ses factures annonce, imprimé en marge, que la photographie fait partie de ses diverses activités. En 1876, comme le prouve la publicité ci-dessous parue dans la Gazette de Nivelles et de l'Arrondissement, il était installé comme photographe au coin de la rue de Soignies et de la rue de l'Ecole. Il Il est membre fondateur de l'Association Belge de Photographie.

 

Vers 1880, il s'est installé Grand-Place, 75 ou 77, à Nivelles. D'après la date indiquée sur les pochettes photo de son fils Emmanuel, il aurait débuté la photographie en 1869. Le dos cartonné de certaines photos d'Auguste Despret annonce que son atelier de photographie a été fondé en 1870. Il a reçu un brevet d'invention d'impression photographique le 15 septembre 1879. Le 15 septembre 1885, il a reçu un autre brevet d'invention de procédé d'impression.

 

Vers 1897, il possédait trois ateliers

1) Nivelles, Grand-Place, 75 ou 77

2) Bruxelles, rue Duquesnoy, 4

3) Ypres, rue au Beurre, 11

 

De 1881 à 1886, il se dit successeur de Walter Damry, rue du Pont-Neuf, 43, à Bruxelles.

 

De 1886 à 1891, on le retrouve rue Neuve, 22 ou 28, à Bruxelles comme photographe et peintre. Ses deux ateliers coexistaient à Bruxelles à cette époque.

 

En 1887, il ouvre une succursale à Ypres, rue de Lille, 7. M. Honoré Antony-Permeke est désigné comme représentant sur une publicité parue dans le journal "Le Progrès" (voir ci-dessous). Léontine Permeke, son épouse, est la tante du peintre Constant Permeke. Le succès est tel, qu'au 15 avril 1897 et suite au décès d'Auguste Despret, la maison «Antony-Permeke» vole de ses propres ailes comme annoncé dans le Journal d'Ypres dans une publicité parue de juin à octobre de la même année (voir ci-dessous). Honoré Antony y stipule qu'il travaillait pour Auguste Despret depuis 12 ans, soit 1885, hors une publicité parue dans le journal Le Progrès en mars 1887 annonce l'ouverture de la succursale de Despret à Ypres sans préciser le nom de son représentant. Celui-ci apparaît en mai 1887 soit 10 ans avant le décès d'Auguste Despret. Il est possible que Honoré Antony travaillât pour Auguste Despret dans un de ses autres ateliers auparavant.

 

De 1893 à 1896, il était situé rue Duquesnoy, 4, à Bruxelles, au coin de la rue de la Madeleine, 41, comme photographe artistique et industriel. 

 

Il décède le 6 avril 1897.

Léontine Permeke, tante du peintre Constant Permeke, a tenu une filiale d'Auguste Despret, à Ypres, à partir de 1887, avec son époux Honoré Anthony.

Facture des "Frères Despret" datée du 6 mars 1851

 

La Gazette de Nivelles de 1876

Armonak des Aclots de 1891

Quelques photos d'Auguste Despret

Publicités imprimées au dos des photos et divers